Allison Tweedie, Cutting Sunsets – Gentiane La France, Paysages domestiques

Allison Tweedie, de la série Cutting Sunsets, 2010-2014

Allison Tweedie, de la série Cutting Sunsets, 2010-2014

 

La série Cutting Sunsets est composée de collages de petit format dans lesquels sont représentées des scènes de la vie quotidienne se déroulant autour d’habitations cossues de la côte ouest américaine. Quelques personnages, çà et là, travaillent tranquillement sur leur terrain, l’entretiennent, le contemplent, y circulent et y discutent. Comme le suggère le titre de la série, Allison Tweedie a feuilleté les pages des éditions des années 1960 et 1970 du Sunset Magazine. Ce périodique fut initialement publié dès la fin du xixe siècle dans le but d’attirer la population dans l’Ouest américain en s’inscrivant en faux contre les stéréotypes associés à l’Ouest sauvage. C’est dans les sections du magazine consacrées à l’habitation ou à l’aménagement paysager que l’artiste a sélectionné et découpé des photographies pour ensuite composer ses collages en noir et blanc.

Au premier coup d’œil, la quiétude paraît régner dans les œuvres de la série, qui sembleraient alors poursuivre la mission d’idéalisation du mode de vie à l’américaine du magazine. Si ces arrière-cours baignées de soleil invitent au loisir et au repos, quelques éléments dissonants viennent toutefois troubler la tranquillité de ces lieux de vie. Parfois, sous forme de plages découpées, la végétation semble envahir subtilement l’habitat.

[Suite de l’article dans la version imprimée et numérique du magazine.]

Allison Tweedie vit et travaille à Vancouver en Colombie-Britannique. Elle a participé à plusieurs expositions collectives : When Someone Strange is Calling You Home, au centre d’artistes Artspeak (2013), Cut and Paste, à l’Equinox Gallery (2012), et Reoccurrence: Serial Motifs, à la Helen Pitt Gallery (2010). En 2014, sa série Cutting Sunsets a été présentée par Equinox Gallery. Parallèlement à sa pratique artistique, elle fait actuellement une maîtrise en paysagisme à la University of British Columbia.

Après des études collégiales en photographie et un baccalauréat en histoire de l’art, Gentiane La France a poursuivi une réflexion sur la photographie dans le cadre d’une maîtrise en études des arts à l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches portent notamment sur la mémoire et l’identité dans la photographie contemporaine. L’auteure, qui habite à Québec, collabore régulièrement à l’émission de radio L’Aérospatial CKRL 89,1 en tant que chroniqueuse en arts visuels. Elle collabore également au blogue Pratiques photographiques de VU PHOTO et à Ciel variable.

Acheter cet article