Montréalités

[Hiver 2017]

Au fil du temps, de nombreux photographes se sont attachés à scruter Montréal et ses quartiers. Cela a permis de témoigner des modes de vie de leurs habitants, de la couleur et de l’architecture des rues et des artères commerciales, du mélange de cultures qui alimente la qualité d’une ville et sa diversité, des engagements citoyens qui créent le tissu des communautés et génèrent parfois une résistance face à des changements qui bousculent leur milieu de vie.

Robert Walker, Hochelaga-Maisonneuve, Observations and Recollections

Pendant plus de dix ans, Robert Walker a photographié son quartier natal avec le regard et le style particuliers qu’il a développés tout au long de sa carrière. Hochelaga-Maisonneuve s’y voit traité un peu comme il a traité New York : avec une superposition de plans, de forts contrastes de couleur, des rapprochements inusités, un intérêt pour la publicité et les représentations graphiques qui s’entremêlent à l’environnement de même qu’un fort attachement à la vie de la rue. Walker dresse ainsi, autour de ses souvenirs et de son histoire personnelle, le portrait d’un quartier doté d’un riche passé (bourgeois, institutionnel et industriel) où se déploie maintenant une culture populaire faite de toutes les contradictions de nos sociétés modernes. À sa façon, cette culture est elle aussi – à tout le moins sur le plan visuel – tout aussi riche que celle des grandes capitales.
Avec un essai de Pierre Dessureault

Montréal en images. Quelques projets marquants autour de quartiers montréalais

Gabor Szilasi
Clara Gutsche et David Miller
Groupe d’Action Photographique : Michel Campeau, Roger Charbonneau, Claire Beaugrand-Champagne
Patrick Dionne et Miki Gingras

Pierre Dessureault évoque des projets marquants portant sur Montréal dont nous montrons ici quelques images. Rappelons tout d’abord la série emblématique que Gabor Szilasi a réalisée sur les façades commerçantes de la rue Sainte-Catherine et leurs mosaïques de publicités. Rappelons également la série conçue en duo par Clara Gutsche et David Miller au moment de la démolition d’une partie des immeubles de Milton-Parc, lui prenant des vues extérieures, elle des portraits en intérieur des habitants du quartier. À peu près au même moment, le Groupe d’action photographique se formait avec la volonté de représenter les habitants des quartiers populaires de la ville. C’est cet esprit que l’on retrouve dans les productions de Michel Campeau, de Roger Charbonneau et de Claire Beaugrand-Champagne, qui faisaient partie de ce groupe à l’époque. Plus récemment, Patrick Dionne et Miki Gingras ont produit une série de grandes fresques composant des portraits de groupe de plusieurs des quartiers populaires de Montréal, en collaboration avec des citoyens actifs dans chacun de ces quartiers.
Avec une présentation de Pierre Dessureault

 
Acheter ce numéro