Nouvelles entrées

Cette section vous permet de visualiser les documents récemment mis en ligne : articles et essais écrits spécifiquement pour le web ou repris de numéros récents, réactions à des articles parus sur le site ou dans la revue, contenu de numéros antérieurs rendus accessibles dans leur intégralité, nouvelles chroniques et plus encore… C’est à suivre. L’ensemble de ces articles peuvent également être consultés dans les différentes sections et catégories qui structurent le site.
 

  • Ciel variable 101 - STRATES

    Ciel variable 101 – STRATES

    19 août 2019 [originellement publié à l’automne 2015] — L’entièreté du contenu de CV101 est maintenant disponible en ligne avec les portfolios de Adam Broomberg & Oliver Chanarin, Moyra Davey et Marc-Antoine K. Phaneuf, des essais sur Google Street View, Le cri rebelle et Douala, Cameroun, une entrevue de Joan Fontcuberta ainsi que de multiples recensions d’expositions et de publications récentes.

  • Adam Broomberg et Oliver Chanarin, from the series / de la série Scarti, 2013, twice-printed lithographic paper / deux impressions sur papier lithographique, 25 × 19 cm

    Adam Broomberg & Oliver Chanarin, Scarti – Paul Paper, Des photographies à la poubelle?

    15 août 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — Scarti est à la fois une série photographique récente d’Adam Broomberg et Oliver Chanarin et un livre du même titre qui ressuscitent leur album Ghetto (2003). Scarti est cependant loin d’être une simple réimpression. Son titre (rebuts en italien) est révélateur d’un aspect important de cette réutilisation…

  • Moyra Davey, from the series / de la série Copperheads 101-200, 2013 chromogenic prints, tape, postage, ink / épreuves chromogènes, ruban, timbres-poste, encre, 61 × 46 cm

    Moyra Davey, Copperheads – Isa Tousignant, L’argent dans tous ses états

    12 août 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — La série Copperheads de Moyra Davey a déjà connu plusieurs existences. Elle a vu le jour en 1990, peu après que l’artiste canadienne se fut installée à New York, où elle réside toujours aujourd’hui. À l’époque, le projet menait une vie essentiellement privée…

  • Marc-Antoine K. Phaneuf, de la serie/ from the series Études préparatoires, 2012-2015, crayon de couleur sur pages de livres /coloured pencil on book pages. Photo: Guy L'Heureux. Formats variés / various formats. Collection de l'artiste et diverses collections privées / collection of the artist and various private collections.

    Marc-Antoine K. Phaneuf, Études préparatoires (dessins d’explosions) – Charles Guilbert, Logique du débordement

    7 août 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — Depuis 2012, Marc-Antoine K. Phaneuf travaille à une série d’œuvres intitulées Études préparatoires (dessins d’explosions), qu’il a présentées dans des lieux et des contextes divers et nombreux. Comme il l’a souvent fait auparavant, Phaneuf réactive un objet trouvé en l’inscrivant dans un système qui lui est propre…

  • Doug Rickard, #27.144277, Okeechobee, FL (2008), 2011, 2010, de la série / from the series A New American Picture, impressions pigmentaires archive / archival pigment prints, permission de / courtesy of Yossi Milo Gallery, New York

    Beam me up, Scotty! Les photographies téléportées de Google Street View – Sylvain Campeau

    5 août 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — Il y a quelques années maintenant que les artistes ont découvert l’usage artistique et critique qu’ils pouvaient faire de Google Street View. Le cas le plus connu est sans doute celui de Jon Rafman, qui poursuit, inexorablement serais-je tenté de dire, son projet 9-eyes pour lequel il pille sans vergogne la banque d’images disponible sur Internet…

  • Christian Hanussek, Collectif Autodafé Ring Douala / Bonendale performance organisée pendant le / performance organized during the sud salon urbain de Douala, 2007

    Douala à ciel ouvert – Erika Nimis

    31 juillet 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — Douala. Fin janvier 2015. Premiers pas dans les rues de cette ville portuaire, capitale économique du Cameroun. Douala est une ville qui vibre et vous échappe à tout moment. Premiers pas et déjà quelques repères. On ne peut parler de scène contemporaine à Douala sans parler de ses centres d’art qui lui donnent une identité…

  • Benoit Aquin, Revêtement de polymère, extérieur de maison fondu, 2013, de la série Mégantic, 2013-2014, impression jet d’encre, 101 x 152 cm

    Benoit Aquin, Mégantic photographié – Vincent Lavoie

    29 juillet 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — Comment photographier la tragédie de Lac-Mégantic ? À cette question délicate, Benoit Aquin propose une réponse visuelle réfléchie, complexe, rejetant aussi bien les figures imposées du genre journalistique que les métaphorisations esthétiques de ses contreparties artistiques. C’est donc en vain que l’on cherchera dans cette exposition ces représentations outrancières de la détresse humaine coutumières du photojournalisme canonique…

  • Raymonde April, Ram Couteau, de la série Near You No Cold, 2012-2015, épreuve à développement chromogène, 92 × 138 cm

    Raymonde April, Near You No Cold – Anne-Marie Proulx

    3 juillet 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — Raymonde April nous a habitués à un travail photographique élaboré à partir de sa vie, avec des vues prises au fil de ses déplacements et parsemées des ambiguïtés de ses parcours intimes. Son séjour récent en Inde n’aura pas tant transformé son approche de la photographie qu’il aura parfumé son univers d’ambiances étrangères, en plus d’y inviter de nouveaux figurants…

  • Sophie Calle, Aveugle au divan (détail), de la série La dernière image, 2010, © Adagp, Paris 2015, permission de la Galerie Perrotin, New York et de la Paula Cooper Gallery, New York

    Sophie Calle, L’austérité du regard – Vincent Brault

    2 juillet 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — À Istanbul, Sophie Calle a rencontré des aveugles qui, pour la plupart, ont perdu subitement la vue. Elle leur a demandé de décrire la dernière chose qu’ils ont vue. Cela tient généralement en quelques lignes. Quelques lignes qui couvrent le haut d’une feuille blanche ordinaire, huit et demie par onze…

  • Sophie Calle, Aveugle à la broderie (détail), de la série La dernière image, 2010, © Adagp, Paris 2015, permission de la Galerie Perrotin, New York et de la Paula Cooper Gallery, New York

    Sophie Calle, Pour la première et la dernière fois – Alain Laframboise

    2 juillet 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — Point n’est besoin de rappeler qui est Sophie Calle. Sa réputation est telle que chacun a en tête plusieurs de ses œuvres. Pour qui a suivi la démarche de l’artiste, certains schémas ou procédés récurrents viennent marquer la cohérence de sa démarche. C’est aussi ce que l’on pourrait appeler une attitude…