Nouvelles entrées

Cette section vous permet de visualiser les documents récemment mis en ligne : articles et essais écrits spécifiquement pour le web ou repris de numéros récents, réactions à des articles parus sur le site ou dans la revue, contenu de numéros antérieurs rendus accessibles dans leur intégralité, nouvelles chroniques et plus encore… C’est à suivre. L’ensemble de ces articles peuvent également être consultés dans les différentes sections et catégories qui structurent le site.
 

  • Guillaume Lafleur, Pratiques minoritaires Fragments d’une histoire méconnue du cinéma québécois (1937-1973)

    Guillaume Lafleur, Pratiques minoritaires. Fragments d’une histoire méconnue du cinéma québécois (1937-1973) – Alexis Desgagnés

    5 juin 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — Toute pratique historienne suppose un choix éthique décisif : l’historien se satisfera-t-il de camper son discours dans l’évidence relative et la sécurité illusoire du canon, ou cherchera-t-il plutôt à éclairer humblement les quelques traces intelligibles soutirées au chaos de l’éternité ?…

  • Portrait de Joan Fontcuberta. Photo : Patrice Josserand

    Joan Fontcuberta, Problématiques discursives de la post-photographie – Christine Palmiéri

    3 juin 2019 [originellement publié dans CV101 à l’automne 2015] — Faisant suite à une première entrevue avec Joan Fontcuberta publiée en ces pages en 2013 (CV 93), Ciel variable profite de la tenue de la 14e édition du Mois de la Photo à Montréal, dont l’artiste catalan est le commissaire, pour reprendre un entretien de Christine Palmiéri…

  • Denys Arcand & Adad Hannah, Les Bourgeois de Vancouver, 2015. Vue de l’installation / installation view, Centre culturel canadien, Paris, 2015.

    Adad Hannah & Denys Arcand, Les Bourgeois de Vancouver – Sébastien Hudon, Le peuple d’airain

    28 mai 2019 [originellement publié dans CV100 au printemps 2015] — Déjà en 2002, Adad Hannah citait dans son propre travail une œuvre du sculpteur français Auguste Rodin. Treize ans nous séparent aujourd’hui des captures vidéographiques intitulées Stills qu’Hannah réalisa à partir de l’éphèbe de L’âge d’airain (1877) de Rodin. Nul n’aurait pu se douter à l’époque qu’il s’agissait là des premières manifestations chez Hannah d’une fascination singulière et constante pour l’œuvre du maître parisien…

  • Chuck Samuels, After Friedlander, from the series / de la série The Photographer, 2015, 31 x 20 cm. Inkjet print on archival paper / impression jet d'encre sur papier archive.

    Chuck Samuels, The Photographer – Chuck Samuels, La marionnette du ventriloque : Nouvelle entrevue

    22 mai 2019 [originellement publié dans CV100 au printemps 2015] — Chuck Samuels : Dans Before the Camera, vous choisissez d’apparaître en travesti pour étudier le nu féminin dans l’histoire de la photographie; dans Psychoanalysis, vous incarnez à la fois le personnage de Norman Bates et celui de Marion Crane; dans Before Photography, vous jouez le rôle de divers photographes dans des photos de films appartenant à une époque spécifique…

  • Althea Thauberger, Marat Sade Bohnice, 2012. Production théâtrale et vidéo HD / theatrical production and HD video, 47 min, photographies de la production, par / production photographs by Jan Faukner

    Althea Thauberger, Marat, Sade, Bohnice / Geneviève Chevalier, La révolution de Marat, Sade, Bohnice

    21 mai 2019 [originellement publié dans CV100 au printemps 2015] — Parade d’entrée en scène de la pièce The Persecution and Assassination of Jean-Paul Marat as Performed by the Inmates of the Asylum of Charenton under the Direction of the Marquis de Sade as Performed by the Prague-based Experimental Theatre Company Akanda for the Patients and Staff of the Bohnice Psychiatric Hospital, dont le titre annonce d’emblée la mécanique de l’œuvre…

  • Martin Désilets, Matière noire, état 21, impression à jet d’encre sur papier Hahnemühle Photo Rag Baryta montée sur aluminium, 84 × 127 cm, 2018. Photo : Martin Désilets

    Martin Désilets, Matière noire / L’index – Sylvain Campeau

    3 avril 2019 — Ce sont deux séries d’œuvres que nous présente Martin Désilets dans cette exposition. Elles s’inspirent toutefois d’une démarche similaire et gagnent effectivement à être exhibées de concert…

  • Thomas Hirschhorn, Touching Reality, 2012, image fixe tirée d’une vidéo muette / still image from a silent video, 5 min. Permission de / courtesy of la Galerie Chantal Crousel, Paris

    BNLMTL 2014 : L’avenir (looking forward) – Louis Cummins, Géopolitique et stratégies institutionnelles

    15 mai 2019 [originellement publié dans CV100 au printemps 2015] — En invitant des artistes tels que Lawrence Weiner et Krzysztof Wodiczko, deux pionniers de l’art conceptuel qui, dès la fin des années 1960, ont su allier art et militantisme social, les commissaires de la Biennale de Montréal 2014 ont clairement campé leur position…

  • Geneviève Cadieux, La Fêlure, au chœur des corps, 1990, épreuves chromogènes sur bois / chromogenic prints on wood, 225 × 659 cm. Permission de / courtesy of Galerie René Blouin. Photo : Patrick Altman, MNBAQ

    Une « saison photo » au MNBAQ : quelle photographie au musée ? – Pierre Dessureault

    13 mai 2019 [originellement publié dans CV100 au printemps 2015] — « La querelle qui s’est développée, au cours du XIXe siècle, entre peinture et photographie, quant à la valeur artistique de leurs productions respectives, nous paraît aujourd’hui abstruse et confuse ». Est-ce à dire que cet énoncé de Walter Benjamin datant des années 1930 clôt définitivement le débat et que dorénavant la photographie trouve naturellement sa place dans les musées ? …

  • Michael Snow, 1956, A Videoprint, 1974 offset photolithograph on wove paper / photolithographie offset sur papier vélin 56 × 70 cm. Collection of / de Robert Fones

    La torsion selon Michael Snow : 1956 ou l’image déformée – Robert Fones

    8 mai 2019 [originellement publié dans CV100 au printemps 2015] — Enfant, j’ai découvert grâce à un livre sur le dessin animé offert par ma mère qu’on pouvait déformer ou exagérer le corps d’un personnage pour exprimer la stupéfaction ou la frayeur. Je revois très nettement une illustration du livre, montrant un personnage dont les yeux jaillissaient de leurs orbites, dont la mâchoire tombait jusqu’au nombril et dont tout le corps était étiré en longueur… ...

  • Richard Mosse, Love Is The Drug, 2012, digital c-print, 279 × 535 cm, courtesy of the artist and Jack Shainman Gallery, New York

    Richard Mosse, The Enclave – Zoë Tousignant

    6 mai 2019 [originellement publié dans CV100 au printemps 2015] — Vous pouvez le lire en consultant la version anglaise de cette page.