Nouvelles entrées

Cette section vous permet de visualiser les documents récemment mis en ligne : articles et essais écrits spécifiquement pour le web ou repris de numéros récents, réactions à des articles parus sur le site ou dans la revue, contenu de numéros antérieurs rendus accessibles dans leur intégralité, nouvelles chroniques et plus encore… C’est à suivre. L’ensemble de ces articles peuvent également être consultés dans les différentes sections et catégories qui structurent le site.
 

  • Benoit Aquin, Far East, Far West, Outremont : Éditions du passage, 2009.

    Benoit Aquin, Far East, Far West – Claude Baillargeon

    7 juin 2016 [originellement publié en anglais seulement à l’automne 2010] — Vous pouvez le lire en consultant la version anglaise de cette page.

  • Edward Burtynsky, Oil Spill#1, REM Forza, Gulf of Mexico, May 11, 2010, épreuve chromogénique / chromogenic color print, 122 x 152 cm, permission de / courtesy of Nicholas Metivier (Toronto) and Art45 (Montreal). © Edward Burtynsky

    Edward Burtynsky, Eau et pétrole – John K. Grande

    2 juin 2016 [originellement publié à l’automne 2010] — Edward Burtynsky a capté des images emblématiques de l’intervention humaine sur le paysage, dans des œuvres dont l’ampleur et l’échelle mettent en évidence la façon dont ces activités et les superpositions entre nature et culture affectent un lieu.

  • Ciel variable 85 - CONFLIT

    Ciel variable 85 – CONFLIT

    30 mai 2016 — L’entièreté du contenu de CV85 est maintenant disponible en ligne avec les portfolios de Sophie Ristelhueber, d’Emanuel Licha et de l’exposition War at Distance, un essai sur Stan Douglas ainsi qu’une entrevue avec les Malcolmson, collectionneurs de la photographie, et plus d’une dizaine de compte-rendus d’expositions et de publications (Eija Liisa Ahtila, Nelson Henricks, David Hoffos, Isabelle Hayeur, Raymonde April…).

  • Sophie Ristelhueber, Eleven Blowups #1, 2006, 11 photographies couleur déclinées sur différents supports, dimensions variables / 11 colour photographs produced in different media and dimensions. © Sophie Ristelhueber

    Sophie Ristelhueber, Eleven Blowups – Jacinto Lageira, Poétique du fait

    26 mai 2016 [originellement publié à l’été 2010] — Avec Onze cratères, Sophie Ristelhueber recrée, à l’aide d’éléments de ses propres photographies, des images de cratères de bombes produites par les médias. Vraies et fausses tout à la fois, ces images montrent les traces d’une destruction en essayant de rendre non la spécificité d’une histoire et d’un lieu mais plutôt l’expérience d’un effondrement.

  • Emanuel Licha, R for Real, 2008, série de quatre photographies / series of four photographs, épreuves numériques couleur / digital colour prints, 62,5 x 104 cm each / ch.

    Emanuel Licha, R for Real & Bagdads – Stephen Horne, Habitation : un arrangement

    24 mai 2016 [originellement publié à l’été 2010] — Ces deux œuvres d’Emanuel Licha sont fondées sur un intérêt pour les décors urbains recréés dans des camps d’entraînement policiers ou militaires. Elles s’attachent à montrer le rôle pleinement opératoire de la fiction dans la réalité des conflits et dans la constitution de nos représentations de l’étranger.

  • Vue d’installation / installation view. Francesco Simeti, Watching the War, 2002, papier peint / wallpaper, 3,65 x 6,1 m et Anonyme, YouTube, vidéo en ligne / on-line video, 2008. © Francesco Simeti

    War at a Distance. Blake Fitzpatrick, Karyn Sandlos, Roger Simon, commissaires – Amish Morrell

    19 mai 2016 [originellement publié à l’été 2010] — L’exposition War at a Distance, présentée par la galerie TPW à Toronto, avait pour thème les représentations de la guerre offertes par les médias dans le contexte des débats relatifs à la présence canadienne en Afghanistan.

  • Stan Douglas, Powell Street Grounds, 29 January 1912, 2008, épreuve chromogénique numérique / chromogenic lightjet print, 228 x 152 cm. © Stan Douglas

    Stan Douglas, Abbott & Cordova, 7 août 1971 – Karen Henry

    16 mai 2016 [originellement publié à l’été 2010] — L’imposante œuvre d’art public interroge la nature même de l’espace public. Le titre renvoie aux deux rues qui se croisent au coin nord de l’édifice Woodward, à l’endroit où l’œuvre est installée. L’image habite l’espace comme une sculpture, surplombant majestueusement les cours intérieures et extérieures du nouveau complexe situé dans le Vancouver Downtown Eastside.

  • Gregory Sholette, WTO Action Collectible, 2002, figurine et affiches. © Gregory Sholette

    Art et activisme, Un monde dans lequel plusieurs mondes s’inscrivent – René Viau

    12 mai 2016 [originellement publié à l’été 2010] — Grève générale de 24 heures en Argentine. Mouvement zapatiste. Internationale situationniste… Encerclés au crayon feutre, une centaine de noms de groupes ou d’actions sont reliés par des graphes aux noms de villes où ont eu lieu des protestations altermondialistes aux différents sommets du G8 : Seattle, Prague, Québec, Gênes, Buenos Aires, Gleneagles, Saint-Petersbourg, Heiligendamm.

  • Chuck Samuels, Untitled, de la série Chuck Goes to the Movies, 2009, installation photographique, épreuves numériques, 108 photographies, 20,3 x 25,4 cm ch. © Chuck Samuels

    Chuck Samuels, Before Photography – Virginie Doré Lemonde

    9 mai 2016 [originellement publié à l’été 2010] — Before Photography, de Chuck Samuels, clôt une série d’expositions d’œuvres dans lesquelles l’artiste se questionnait sur l’image et ses représentations, sur la récupération et la reproduction d’images, sur la citation, la référence, l’intertextualité. Dans cette exposition, l’artiste explore également l’importance du lien qui l’unit à son père, en ce qui a trait, entre autres, aux connaissances que ce père lui a transmises.

  • Eija-Liisa Ahtila, Where Is Where ?, 2008, installation vidéo (HD) pour six écrans, © Crystal Eye – Kristallisilmä Oy, permission de Marian Goodmann Gallery, New York et Paris, photo : Marja-Leena Hukkanen

    Eija-Liisa Ahtila, INT-SCÈNE-JOUR – Colette Tougas

    5 mai 2016 [originellement publié à l’été 2010] — Présentée dans les deux espaces de DHC (John Zeppetelli, commissaire) ainsi qu’à la Fonderie Darling, l’exposition INT. SCÈNE-JOUR d’Eija-Liisa Ahtila offre une matière dense. Si nous avons eu l’occasion de voir quelques œuvres d’Ahtila dans le cadre du Mois de la Photo à Montréal en 2007 (sous la direction de Marie Fraser qui a également agi comme commissaire à la Fonderie Darling) et ailleurs, le regroupement ...