James Benning – Guillaume Lafleur

[Printemps-été 2015]
James Benning, Stemple Pass, image fixe, 2012, vidéo hd (couleur/son), 122 min, permission de l’artiste et de la galerie Neugerriemschneider, Berlin

James Benning, Stemple Pass, image fixe, 2012, vidéo hd (couleur/son), 122 min, permission de l’artiste et de la galerie Neugerriemschneider, Berlin

VOX, centre de l’image contemporaine
Du 15 novembre 2014 au 21 février 2015

Par Guillaume Lafleur

Le centre VOX présentait il y a peu deux installations filmiques du cinéaste expérimental James Benning. En parallèle avait lieu, aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal, une rétrospective du cinéaste, associé depuis le début des années 1970 à la mouvance structurelle du cinéma expérimental américain. Cette mouvance se caractérise par des partis pris formels à partir desquels le film se construit, approche qui a particulièrement fleuri dans un contexte documentaire. L’originalité et la force de ce courant se font ressentir aujourd’hui dans la production documentaire narrative plus normée, y compris le long métrage.

One Way Boogie Woogie 2012 et Stemple Pass sont en continuité avec cette approche structurelle. One Way… est une multi-projection à six écrans présentée dans la première salle, tandis que Stemple Pass est projetée sur un écran de cinéma standard, dans la deuxième salle de la galerie…

[Suite de l’article dans les versions imprimée et numérique du magazine.]

Acheter cet article