Ismaïl Bahri – Mirna Boyadjian

[Hiver 2018]
Ismaïl Bahri, Revers, 2017, série de vidéos HD 16/9, son stéréo, durées variables, production du Jeu de Paume

Ismaïl Bahri, Revers, 2017, série de vidéos HD 16/9, son stéréo, durées variables, production du Jeu de Paume

Instruments
Jeu de Paume, Paris
Du 13 juin au 24 septembre 2017

Par Mirna Boyadjian

[Extrait]
Œuvre est voie.
—Paul Klee

« Tout geste d’art se tend en direction d’une forme : la recherche désigne la façon dont vient la forme, dont la forme vient à elle-même1 », écrit le philosophe Jean-Christophe Bailly. Il est des oeuvres dont l’essentiel ne réside pas tant dans la forme que dans la formation (Gestaltung). On pourrait alors dire qu’elles portent une « vision ». Les vidéos d’Ismaïl Bahri présentées à l’occasion de son exposition monographique Instruments au musée du Jeu de Paume à Paris sont de celles-là. Empruntant une démarche empirique, l’artiste s’inspire d’épiphénomènes rencontrés de manière inattendue dans son quotidien : une auréole produite par la combustion d’une feuille de papier, la dépigmentation d’une image par le geste répété de pli et de repli, les effets optiques d’une goutte d’eau, etc. Ces apparitions poétiques, elles-mêmes orientées par une idée de forme, le conduisent à réaliser des expérimentations dans son atelier ou en extérieur. L’exposition organisée par Marta Gili et Marie Bertran propose un parcours immersif au coeur des genèses qui rythment la trajectoire singulière de l’artiste…

1 Jean-Christophe Bailly, « Rechercher », L’élargissement du poème, Paris, détroits, 2015, p. 102. Bailly a écrit le texte d’introduction au catalogue de l’exposition.

 
[Suite de l’article et autres images dans les versions imprimée et numérique du magazine. En vente partout au Canada jusqu’au 31 mai 2018 et sur notre boutique en ligne.]

Acheter ce numéro