SITEGEIST – L’ESPRIT DES LIEUX

Œuvres créées dans la campagne de financement
SITEGEIST – L’ESPRIT DES LIEUX (2012-2013)

Dans le cadre de la première campagne de financement de la revue, ce projet avait pour objectif la création d’œuvres originales qui traduiraient l’esprit de lieux choisis par les collectionneurs participants.

Fondé sur l’idée d’un appariement d’un collectionneur et d’un artiste, l’exercice offrait une occasion unique à un collectionneur passionné par l’art contemporain d’entrer plus étroitement en relation avec l’univers créatif d’un artiste. Les rencontres lui permettaient d’exprimer les résonances personnelles rattachées à un lieu et d’échanger sur la lecture que l’artiste était amené en à faire pour les transposer dans son univers créatif.

Plutôt que la simple acquisition d’une œuvre existante, notre projet proposait ainsi une expérience fort singulière – si on considère qu’artistes et collectionneurs se rencontrent finalement assez peu – et surtout résultait en une série de nouvelles œuvres fort surprenantes.



  • Chuck Samuels et Gabor Szilasi, Dans l’œil de l’autre, 2013, diptyque, boîtes lumineuses, impression sur film rétroéclairé, 166 x 123 cm chacune / each

    Chuck Samuels et Gabor Szilasi, DANS L’ŒIL DE L’AUTRE – pour Alexandre Taillefer et Debbie Zakaib

    Having known each other for at least thirty years, Gabor Szilasi and Chuck Samuels seized the opportunity to work together for the first time after being selected individually by Alexandre Taillefer and Debbie Zakaib for the Sitegeist project. Their aim was to produce two separate but linked works, each one issuing from their distinct approach to image-making and created to ...

  • Chuck Samuels et Gabor Szilasi, Dans l’œil de l’autre, 2013, diptyque, boîtes lumineuses, impression sur film rétroéclairé, 166 x 123 cm chacune / each

    Chuck Samuels et Gabor Szilasi, DANS L’ŒIL DE L’AUTRE – pour Alexandre Taillefer et Debbie Zakaib

    Having known each other for at least thirty years, Gabor Szilasi and Chuck Samuels seized the opportunity to work together for the first time after being selected individually by Alexandre Taillefer and Debbie Zakaib for the Sitegeist project. Their aim was to produce two separate but linked works, each one issuing from their distinct approach to image-making and created to ...

  • Alain Paiement, Détails obliques, 2012, jet d’encre sur papier Hahnemühle, 100 x 72 cm, photo : Rag Baryta

    Alain Paiement, DÉTAILS OBLIQUES – pour François R. Roy

    Nous nous sommes rencontrés dans sa demeure. D’un étage à l’autre, je découvre une collection d’œuvres qui traduit la vision particulière de celui qui les a rassemblées. Les œuvres coexistent parmi tant d’autres objets, matériaux et surfaces tout aussi particulières. Des tissus, des pièces de verre, des boiseries…

    Nous avons discuté de sites et d’espaces significatifs, pour l’un et l’autre. Dans ...

  • Angela Grauerholz, Deux prises, 2012, épreuve au jet d’encre sur papier Arches, 72 x 102 cm

    Angela Grauerholz, DEUX PRISES – pour Charles Lapointe

    I had to laugh when I first saw the couch and the two white plugs right smack in the middle of the pink wall. There were other elements that contributed to this impromptu mise en scène – a mini Christmas tree with lights, a column painted in loud green and yellow, a bunch of purple chairs – to take a ...

  • Vue circulaire des Montagnes qu'on découvre du sommet du Glacier de Buet (1776) imaginée par Horace-Bénédict de Saussure et dessinée par Marc-Théodore Bourrit en 1776 Luc Courchesne, L'invention de l'horizon (2013), extrait de l'œuvre interactive, photographie sphérique depuis le sommet du mont Buet

    Luc Courchesne, L’INVENTION DE L’HORIZON – pour Phyllis Lambert

    Ma découverte, il y a une dizaine d’années, de la « vue circulaire » depuis le sommet du mont Buet, imaginée par Horace-Bénédict de Saussure et exécutée par Bourrit en 1776, fut une révélation. La formule anamorphique qu’il a mise au point pour ce dessin correspond exactement à celle que j’utilise depuis 1999 pour enregistrer, en une seule prise de ...

  • Evergon, Thomas Marcantonio, 2013, c-print, 102 x 152 cm

    Evergon, SPIRIT IN ALL PLACES pour Thomas Marcantonio

    This has been a difficult summer in a difficult year. My mother, my live-in partner of seven years, died at ninety-three years of age, very unexpectedly, at the end of April, and I took a big man’s fall in the Gaspé on the first day of my August vacation, bruising my good eye and leaving my body full of creaking ...

Nous exprimons nos sincères remerciements aux collectionneurs de même qu’à l’ensemble des artistes, et à leurs galeristes, qui ont accepté de soutenir la revue en participant à cette campagne de financement. Un grand merci également à notre partenaire ENCADREX, qui a généreusement offert l’encadrement des œuvres, ainsi qu’à Mélanie Boulanger pour ses précieux conseils dans la préparation de la campagne.