Numéros récents

Numéros récents

Vous trouverez ici un aperçu du contenu de nos numéros récents : tables des matières, éditoriaux, extraits d’articles et images. Pour vous procurer des exemplaires de ces numéros, visitez notre boutique en ligne.

 

  • Ciel variable 106 - TREES, ICE, AND CLOUDS

    Ciel variable 106 – ARBRES, GLACE ET NUAGES

    [Printemps-été 2017]

    Les œuvres présentées ici peuvent sembler relever, au premier abord, d’un simple travail sur le motif. Un regard plus attentif montre cependant que ce qui se désigne ainsi, dans une telle focalisation sur les arbres, les icebergs ou les nuages, c’est le façonnement des éléments naturels par l’action humaine en un paysage qui est devenu un environnement.

  • Ciel variable 105 – MONTRÉALITÉS

    Ciel variable 105 – MONTRÉALITÉS

    [Hiver 2017]

    Au fil du temps, de nombreux photographes se sont attachés à scruter Montréal et ses quartiers. Cela a permis de témoigner des modes de vie de leurs habitants, de la couleur et de l’architecture des rues et des artères commerciales, du mélange de cultures qui alimente la qualité d’une ville et sa diversité, des engagements citoyens qui créent le tissu des communautés et génèrent parfois une résistance face à ...

  • Ciel variable 104 - D’UN ANGLE DÉCALÉ

    Ciel variable 104 – D’UN ANGLE DÉCALÉ

    [Automne 2016]

    Avec une grande sensibilité et une qualité d’image tout à fait remarquable, les œuvres réunies dans ce dossier proposent un regard renouvelé sur des réalités et des vécus qui sont l’objet de discrédit. Elles le font en nous montrant les gens dans leur milieu de vie. Pour autant, ce sont non pas tant des individualités que ces œuvres mettent en évidence qu’un certain ordre de représentation, certains a priori, ...

  • Ciel variable 103 - NATURE

    Ciel variable 103 – NATURE

    [Printemps/Été 2016]

    Il y a des endroits où la présence de la nature se fait plus vivement sentir, des lieux où la question des interrelations entre la ville et son environnement naturel émerge plus spontanément. Certaines circonstances sont également propices à susciter de telles réflexions : le dépaysement entraîné par un séjour à l’étranger, la nette détérioration de l’équilibre ou de la beauté d’un site, les pressions exercées pour l’appropriation d’un ...

  • Ciel variable 102 - SI LOIN, SI PROCHE...

    Ciel variable 102 – SI LOIN, SI PROCHE

    [Hiver 2016]

    La mondialisation nous rend plus sensibles aux réalités de la planète entière, par l’intermédiaire de l’information, des voyages, des séjours de travail. De plus, l’urbanisation et les marchés de la consommation tendent à grandement rapprocher les cultures et les modes de vie. Pour autant, la diversité et les différences subsistent encore, fort heureusement. Plus encore, les altérités les plus radicales ne se retrouvent plus seulement à l’extérieur de nos ...

  • Ciel variable 101 - STRATES

    Ciel variable 101 – STRATES

    [Automne 2015]

    STRATES présente les travaux d’Adam Broomberg et Oliver Chanarin, de Moyra Davey, et de Marc-Antoine K. Phaneuf. Trois corpus d’œuvres dont la compréhension suppose un effeuillage de différentes strates de signes qui les constituent.

  • Ciel variable 100 - REJOUER

    Ciel variable 100 – REJOUER

    [Printemps-été 2015]

    Se réapproprier les œuvres visuelles, comme on réinterprète les œuvres d’un répertoire. Juger que, parmi toutes les œuvres qui existent, celles-là résonnent encore suffisamment aux yeux et aux oreilles des contemporains pour justifier le réamorçage de leur charge interrogative ou dénonciatrice. Que disent-elles ces œuvres ?

  • Ciel variable 99 – HABITAT

    Ciel variable 99 – HABITAT

    [Hiver 2015]

    Le règne du vivant compte autant d’habitats que de manières de vivre. Bribes de l’impossible inventaire de tous les lieux habités, quatre portfolios proposent des incursions dans des environnements réels ou fantasmés, mais toujours construits.

  • Ciel variable 98 - ABSTRACTION

    Ciel variable 98 – ABSTRACTION

    [Automne 2014]

    Ces œuvres abstraites, aux formes épurées, convoquent les modalités de la photographie analogique pour mettre en question le degré de véracité de l’image. Empreinte, inversion, moulage sont quelques-uns des procédés transposés dans d’autres moyens d’expression artistique afin de réévaluer notre capacité à appréhender le réel.

  • Ciel variable 97 - GALERIE DE PORTRAITS

    Ciel variable 97 – GALERIE DE PORTRAITS

    [Printemps-été 2014]

    Trois approches du portrait photographique nourries de références picturales, avec des savoir-faire se manifestant dans les clairs-obscurs, les cadrages et les poses, les textures et le drapé des tissus, les ports de tête et, surtout, les regards… Et des manières de faire qui ennoblissent leurs sujets.

  • Ciel variable 96 - PERFORMER POUR L'IMAGE

    Ciel variable 96 – PERFORMER POUR L’IMAGE

    [Hiver 2014]

    Les travaux de trois artistes montréa­laises sont ici réunis par la dimension performative de leurs images. Les corps sont mis en scène en situations d’inti­mité, d’intrusion ou de sacrifice pour faire ressortir la part que les proches, l’étranger et l’animal occupent dans notre identité.

  • Ciel variable 95 - CYBER / ESPACE / PUBLIC

    Ciel variable 95 – CYBER / ESPACE / PUBLIC

    [Automne 2013]

    Le passage au régime numérique de l’image entraîne une série de télescopages qui transforment sensiblement notre rapport à l’espace public commun et la nature de l’art qui se fait aujourd’hui. Notre relation aux espaces concrets et à la temporalité, de même que les distinctions entre domaine privé et exhibition publique, entre productions amateurs et professionnelles, s’en trouvent bouleversées.

  • Ciel variable 94 - ART PUBLIC

    Ciel variable 94 – ART PUBLIC

    [Printemps-été 2013]

    Un dossier thématique sur l’art public autour des travaux de Nicolas Baier, de Dominique Auerbacher, de Patrick Dionne et Miki Gingras et qui traite des enjeux de l’affirmation communautaire dans l’espace public et de la révélation, ou de la contestation, de ses usages et de ses régulations. Entre le portrait collectif, l’autoportrait « objectif » et l’anti-esthétique urbaine…

  • Ciel variable 93 - FORENSIQUE

    Ciel variable 93 – FORENSIQUE

    [Hiver 2013]

    La montée en puissance des imaginaires de la criminalistique est un phénomène observable aussi bien dans les séries télévisées que dans la littérature contemporaine. Les arts visuels ne sont pas restés étrangers à ce paradigme esthético-légal. Il entraîne l’artiste à simuler une posture d’expert et le spectateur à retrouver sa fonction arbitrale face à l’image.