Ciel variable

Moyra Davey et les canons de la photographie, c’est une longue histoire qui se poursuit avec The Shabbiness of Beauty. Ici, c’est de Peter Hujar qu’elle se rapproche. Laurie Milner relève ce qui distingue les deux univers. Lisez sa critique ici.

Les mines, leur profondeur, leur exploitation, sont au cœur de l’emblématique série en noir et blanc Cage Call, réalisée entre 1991 et 2003 par Louie Palu. Le temps d’une exposition, The Image Centre l’a sortie de l’oubli. Siobhan Angus la commente ici.

Le dossier de ce numéro rassemble les portfolios d’Éric Tabuchi/Nelly Monnier, Suzanne Lafont et Bertrand Carrière. Ciel variable 125 – AGGLOMÉRATIONS est aussi disponible sur notre boutique en ligne.

Pour finir l’année, nous vous proposons un petit retour sur les Rencontres de la photographie d’Arles. Lisez ce qui a marqué notre collaborateur Alain Depocas.

… voici une série de recensions mettant en valeur des livres photographiques d’ici, qui n’ont peut-être pas reçu toute l’attention qu’ils méritent. Nous avons confié ces examens critiques à Louis Perreault et fait appel à son approche de lecteur passionné. Découvrez les ouvrages qu’il a retenus.

Découvrez les contenus récemment publiés en ligne. De nouvelles entrées sont ajoutées chaque semaine. Inscrivez-vous sur notre fil twitter pour être tenu au courant.

Autour du visage : les photographies de Dave Heath — Pierre Dessureault

Autour du visage : les photographies de Dave Heath — Pierre Dessureault

13 février 2023 [originellement publié dans CV113 à l’automne 2019] — Par Pierre Dessureault. Dans une œuvre qui se déploie sur plus de soixante ans et qui embrasse une mise à l’épreuve des qualités du médium et des techniques photographiques, le photographe canadien d’origine américaine Dave Heath (1931–2016) n’a eu de cesse de sonder par l’image la pensée de Montaigne selon laquelle « chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition1. »…

Luigi Ghirri. La planéité et son cadre — Stephen Horne

Luigi Ghirri. La planéité et son cadre — Stephen Horne

6 février 2024 [originellement publié dans CV113 à l’automne 2019] — Par Stephen Horne. Cartes et territoires est une vaste exposition de photographies couleur de l’artiste italien décédé Luigi Ghirri présentée au Jeu de Paume à Paris1. Nul doute que le commissaire britannique James Lingwood a adopté ce titre en raison d’une note de 1970 de feu Luigi Ghirri dans laquelle celui-ci expliquait : son « objectif n’était pas de faire des photographies, mais plutôt des diagrammes et des cartes2 »…

Erasmus Schröter, Contest — Andreas Höll, Une crise de la masculinité ? La liquéfaction graduelle des identités

Erasmus Schröter, Contest — Andreas Höll, Une crise de la masculinité ? La liquéfaction graduelle des identités

15 novembre 2023 [originellement publié dans CV113 à l’automne 2019] Par Andreas Höll — Notre image du monde a toujours été fragile et a gravement été secouée à plusieurs occasions. Sigmund Freud, par exemple, a cité les trois affronts suivants envers l’humanité qui ont bousculé notre vision du monde : Copernic nous a amenés à croire que nous n’étions pas au centre de l’univers, Darwin a prouvé que nous descendons des primates et nous a avertis de ne pas présumer que nous étions au sommet de la création, alors que Freud lui-même a révélé, à la suite de la découverte de l’inconscient, que nous n’étions plus maîtres de nous-mêmes…

JJ Levine, Family — Charles Guilbert, Au-delà des frontières

JJ Levine, Family — Charles Guilbert, Au-delà des frontières

8 novembre 2023 [originellement publié dans CV113 à l’automne 2019] — Par Charles Guilbert. Ce qui saute aux yeux, dans l’œuvre de JJ Levine, c’est une façon unique de remettre en question les normes liées aux genres. Mais à y regarder de plus près, on découvre que c’est un ensemble de frontières que l’artiste cherche à abolir, tant dans sa façon de pratiquer la photo que dans sa manière d’aborder des sujets comme la famille, le temps et l’espace…

Kent Monkman, Miss Chief Eagle Testickle – Dayna McLeod, Déranger les conforts coloniaux et titiller les susceptibilités des colonisateurs

Kent Monkman, Miss Chief Eagle Testickle – Dayna McLeod, Déranger les conforts coloniaux et titiller les susceptibilités des colonisateurs

25 octobre 2023 [originellement publié dans CV113 à l’automne 2019] — Par Dayna McLeod. Miss Chief Eagle Testickle est la muse et l’alter ego de Kent Monkman, un artiste cri qui traite des conséquences violentes et systémiques du colonialisme sur les peuples autochtones en Amérique du Nord, en particulier au Canada et au Québec…

Dans les numéros récents

Parcourez le contenu des numéros récents de Ciel variable en consultant les tables de matières, des extraits et des images. Tous sont disponibles en format papier ou à télécharger en version numérique sur la boutique CV.