Chih-Chien Wang, The Act of Forgetting – Claire Moeder

[Automne 2015]
Chih-Chien Wang, The Act of Forgetting, 2015, vue de l’exposition, photo : Maxime Boisvert

Chih-Chien Wang, The Act of Forgetting, 2015, vue de l’exposition, photo : Maxime Boisvert

Fonderie Darling, Montréal
Du 2 avril au 24 mai 2015

Par Claire Moeder

[Extrait]
Dans son parcours entre images et objets, observation et participation, The Act of Forgetting de Chih-Chien Wang ouvre de nouvelles perspectives sur sa création avec des oeuvres conçues entre 2013 et 2015. L’artiste y met en jeu le rapport à l’autre dans un ensemble d’oeuvres d’apparence éclatée où des sculptures appelant à la participation des spectateurs côtoient des photographies au récit elliptique, le tout entrecoupé par une double oeuvre vidéo, The Act of Forgetting I & II, qui livre des témoignages intimes et leur possible fiction. La constante renégociation de l’altérité fait de The Act of Forgetting une exposition ouverte, prolongée encore dans sa durée lorsque le spectateur y apporte son propre geste. Spectateur, acteur, artiste, famille sont partie prenante d’un tout qui mène ailleurs le regard biographique et attentif à l’objet que l’on connaît de la photographie de Chih-Chien Wang…

[Suite de l’article dans les versions imprimée et numérique du magazine.]

Acheter cet article