Joan Fontcuberta, Problématiques discursives de la post-photographie – Christine Palmiéri

[Automne 2015]

Joan Fontcuberta, Égoportrait, c2009-2015.

Joan Fontcuberta, Égoportrait, c2009-2015.

Christine Palmiéri: Votre parcours est ponctué autant d’expositions de votre travail et de recherches théoriques sur la photographie que de commissariats d’expositions internationales. Ce n’est donc pas nouveau pour vous d’être commissaire d’une exposition ?
Joan Fontcuberta : J’ai consacré beaucoup de temps à faire du commissariat car c’est toujours en rapport avec mon travail, mais je me considère comme un commissaire amateur. Cette fonction me plaît car c’est une façon de réfléchir sur une problématique qui m’intéresse. Dans mon travail je ne vois pas de différence entre un projet de création personnel et un projet de commissariat parce que les concepts et les horizons se rejoignent.

C.P. : Il faut cependant composer avec d’autres imaginaires.
J.F. : Tout à fait, mais de toutes les façons cette question du déploiement d’un discours se fait par les choix et les décisions qui génèrent des combinaisons de propos.

C.P. : Le concept de post-photographie s’inscrit dans un concept plus large : celui de posthistoire qui prolonge celui de postmodernité. Ce préfixe post laisse sous-entendre que l’on se situe au bord de quelque chose qui s’achève ou au contraire à l’orée de quelque chose de nouveau qui commence.

[Suite de l’article dans les versions imprimée et numérique du magazine. En vente partout au Canada jusqu’au 21 janvier 2016 et sur notre boutique en ligne.]

Christine Palmiéri est artiste, critique d’art, commissaire d’expositions, professeure associée à l’UQAM et directrice de la revue numérique Archée (www.archee.qc.ca). Titulaire d’un doctorat en études et pratiques des arts, elle a dirigé de nombreux essais sur l’art, dont le collectif De la monstruosité. Expression des passions. Ses recherches théoriques portent sur les phénomènes de mutations des entités vivantes dans une approche prospective. Elle a été artiste en résidence en France, au Québec, au Mexique, etc., et y a présenté des installations vidéo et des conférences. christinepalmieri.com

Acheter cet article