Holly King – Christian Roy

[Hiver 2017]
Holly King, Heavenly Invitation, 2009, épreuve couleur montée sur Dibond, 120 × 180 cm, permission de la galerie Art Mûr

Holly King, Heavenly Invitation, 2009, épreuve couleur montée sur Dibond, 120 × 180 cm, permission de la galerie Art Mûr

À la frontière du mystère
Musée des beaux-arts de Sherbrooke
Du 1er octobre 2016 au 22 janvier 2017

par Christian Roy

Cette exposition de mi-carrière de l’artiste multidisciplinaire Holly King arrive au Québec à l’issue d’une tournée commencée en Ontario durant la première moitié de 2016, d’abord à la Robert McLaughlin Gallery d’Oshawa, puis à la Thames Art Gallery de Chatham. Les cinq diffuseurs1 ont également collaboré pour produire un catalogue monographique bilingue, le seul depuis celui publié par le Musée canadien de la photographie contemporaine en 1998. Entre les essais de Francine Paul et de Linda Jansma, un premier portfolio récapitule judicieusement les séries précédant les quatre présentées dans l’exposition, qui datent de la dernière décennie et font l’objet du second portfolio, le tout sous le titre anglais Edging Towards the Mysterious, dont les connotations sont plus riches que sa traduction française. S’il s’agit bien ici de passage à la limite, c’est plutôt sous la forme d’une valse-hésitation entre les points extrêmes ou plutôt de bascule2 du mouvement de pendule décrit par l’évolution dialectique de cette démarche artistique : la nature et l’artifice, le graphique et le photographique, le réel et l’imagination, le proche et le lointain, le grand et le petit, le visible et l’invisible.

Connue pour ses paysages romantiques construits en studio, King se détache de leur semblant poétique de réalisme dans Twisted Roots (2006-2008). On croit plutôt reconnaître l’espace ouateux sans horizon des toiles surréalistes d’Yves Tanguy, sauf qu’il est ici peuplé de racines de pommier, parfois en suspens, dont les radicelles accueillent en leurs frondaisons inverses des pétales encore plus délicats ou encore des papillons peints à l’encre sur acétate et tenus par des fils invisibles.

1 Après le Musée des beaux-arts de Sherbrooke, l’exposition sera présentée à la galerie Art Mûr, à Montréal, du 5 mars au 23 avril 2017, puis au Musée du Bas-Saint-Laurent, à Rivière-du-Loup, du 8 juin au 9 octobre 2017. 2 Voir mon étude d’une oeuvre (Cliff with Vines, 2015) de la série English Cliffs : « Holly King : le point de bascule », Vie des Arts, no 242 (printemps 2016), p. 50-51.

 
[Suite de l’article et autres dans les versions imprimée et numérique du magazine.]
 
Acheter cet article