Serge Tousignant – Christian Roy

[Automne 2017]

Exposés de recherche
VOX, Centre de l’image contemporaine
Du 13 avril au 23 juin 2017

Par Christian Roy

[Extrait]
Dans le cadre d’un projet sur l’histoire des expositions au Québec que VOX mènera jusqu’en 2020, les commissaires Marie-Josée Jean et Claudine Roger ont conçu une rétrospective de Serge Tousignant en tant qu’« artiste-chercheur » interdisciplinaire, revisitant ses contributions aux expositions nord-américaines marquantes qui ont scandé sa carrière.

Dès ses débuts en arts plastiques, sa démarche s’est signalée par un investissement scénographique de l’espace d’exposition. Ainsi, pour son geste inaugural à la manifestation Présence des jeunes (1966) au Musée d’art contemporain (MAC) (alors situé au Château Dufresne), il fit repeindre une salle entière (comme ici une pièce de VOX) dans un des tons de son unique palette, pour y installer la toile en losange Foggy (Trame bleue), faisant sien le cadre de sa monstration institutionnelle. Depuis les bordures soulignées au ruban du tableau Lac Clair (1960) de Michael Snow, cette mise en évidence et en question du cadre était certes caractéristique de l’avant-garde canadienne. Elle se poursuit ici, selon une trajectoire comparable, jusqu’au-delà du mur de la salle consacrée à Perspective 67 (AGO) et aux Sculptures & papiers pliés (1968, Galerie Godard Lefort) à travers le miroir d’Extension, redoublant la longueur d’un parallélépipède noir et blanc à la Buren, comme plus loin à même le sol celui qui complète de l’intérieur l’orbe hémisphérique d’une Bulle stéréoscopique en plexiglas strié de bandes peintes, marquant son volume tant réel que virtuel…

[Suite de l’article et autres images dans les versions imprimée et numérique du magazine. En vente partout au Canada jusqu’au 26 janvier 2018 et sur notre boutique en ligne.]
 

Acheter cet article