Daniel Canty, Longuay – Geneviève Chevalier

[Printemps-été 2018]

Daniel Canty, Longua, 2017, projection vidéo double, trois vues d’exposition, photo : Benoît Aquin

Daniel Canty, Longua, 2017, projection vidéo double, trois vues d’exposition, photo : Benoît Aquin

Cinémathèque québécoise, Montréal
Du 29 août au 29 octobre 2017

Par Geneviève Chevalier

[Extrait]
L’oeuvre Longuay de Daniel Canty, présentée dans la salle Norman McLaren de la Cinémathèque québécoise, traverse l’histoire de l’image, de la peinture et de la représentation. Composée d’une projection vidéographique dédoublée, l’installation résulte d’un travail de captation mené il y a quelques années à partir d’une tablette numérique. Alors en résidence à la Maison Laurentine, un centre d’art de Haute-Marne situé à Aubepierre-sur-Aube, en France, Canty se rend tous les jours à l’abbaye de Longuay pour y filmer les variations atmosphériques qui se reflètent sur la vitre des fenêtres qu’ont envahies mousses et autres espèces animales, minérales et végétales. À travers une succession de tableaux ainsi découpés, au son d’une musique sérielle composée et interprétée par Léon Lo et intégrée à un paysage sonore orchestré par Patrice LeBlanc, Longuay fait glisser son spectateur sur une pente contemplative…

 
[Suite de l’article et autres images dans les versions imprimée et numérique du magazine. En vente partout au Canada jusqu’au 14 septembre 2018 et sur notre boutique en ligne.]

Acheter cet article