Mutations – Sylvain Campeau

[Hiver 2017]
Sébastien Cliche, Le ruban, 2016, installation vidéo HD, en continu avec déroulement aléatoire, intégrée à une remorque de camion, créée pour l’évènement, photo : Sébastien Cliche

Sébastien Cliche, Le ruban, 2016, installation vidéo HD, en continu avec déroulement aléatoire, intégrée à une remorque de camion, créée pour l’évènement, photo : Sébastien Cliche

Magasin Général – Studio international en création multidisciplinaire
Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine
Du 8 juillet au 5 août 2016

par Sylvain Campeau

L’année dernière, c’était en quelque sorte la pré-ouverture de ce studio en création multidisplinaire. Evelyne Leblanc-Roberge y avait présenté son travail photographique et vidéographique dans une exposition intitulée Tactiques de camouflage, qui mobilisait activement, le soir venu, la devanture et les fenêtres de cet ancien magasin général datant du XIXe siècle. Mais les fondateurs du studio, Louis Couturier et Jacky Georges Lafargue, comptaient bien inviter d’autres artistes à produire des œuvres chez eux.

Cette année, le mandat de sélectionner des artistes en suivant les paramètres d’une thématique qui lui paraîtrait féconde a été confié au commissaire indépendant et directeur de la revue Espace André-Louis Paré. Il a ainsi réuni des oeuvres des artistes Sébastien Cliche, Isabelle Hayeur et Emmanuelle Léonard dans une exposition intitulée Mutations qui, en plus de solliciter à nouveau la façade du bâtiment, offre une programmation d’oeuvres vidéographiques projetées dans un cinéma extérieur sur le terrain faisant face au Magasin.

Le plus visible, en arrivant au studio, c’est évidemment la grande oeuvre photographique sur bâche qui orne le devant du magasin. Il s’agit d’une des oeuvres de la série Underworlds d’Isabelle Hayeur. Remous (2016) est une des rares images de cet ensemble à montrer une présence humaine en la personne d’une adepte de planche à rame (paddleboard), floue, à genoux sur son embarcation. La photo a été prise à moitié dans l’eau, d’où les grosses bulles d’oxygène qui montent à la surface au premier plan. S’ajoute à cette image une présentation des vidéos Solastalgia, Flow, Hybris et Private Views, toutes des oeuvres qui illustrent et documentent les changements auxquels notre environnement immédiat, fût-il naturel ou bâti, est de plus en plus soumis…

[Suite de l’article et autres images dans les versions imprimée et numérique du magazine. En vente partout au Canada jusqu’au 26 mai 2017 et sur notre boutique en ligne.]

 
Acheter ce numéro