Taysir Batniji, Home Away From Home — Michèle Hadria

[Hiver 2019]

Galerie Sfeir-Semler, Hambourg, 2019
Rencontres de la photographie, Arles, 2018
Aperture Foundation, NY, 2018

Par Michèle Hadria

[Extrait]
C’est au moment de l’investiture de Donald Trump que Taysir Batniji vient séjourner chez ses cousins expatriés, qu’il n’avait pas revus depuis son enfance. Émigrés dans les années 1960 et 1980 pour des raisons économiques, ils sont aujourd’hui « Palestiniens-Américains ». Pour certains, la réussite sociale est au rendez-vous : excellente situation de cousins respectivement dentiste et biologiste, qui ont obtenu leurs diplômes au Caire. Belles villas avec piscine, intérieurs spacieux ponctués de signes du pays natal : écritures coraniques enluminées, narghilé d’argent, chapelets, livres de prières y coexistent avec télécommandes, gadgets et autres marques d’une culture numérique populaire…

[Suite de l’article et autres images dans les versions imprimée et numérique du magazine. En vente partout au Canada jusqu’au 31 mai 2019 et sur notre boutique en ligne.]

Acheter ce numéro