Serge Clément, Archipel — Alexis Desgagnés, Géographie d’un archipel

[Été 2019]

Serge Clément, Restes – Paris, France, 1998,de la série / from the series Courants ~ contre-courants, 2007 épreuves argentiques / gelatin silver prints 100 × 67 cm.

Serge Clément, Restes – Paris, France, 1998,de la série / from the series Courants ~ contre-courants, 2007 épreuves argentiques / gelatin silver prints 100 × 67 cm.

Par Alexis Desgagnés

[Extrait]
En 2014, le photographe Serge Clément et moi présentions à Québec l’exposition Constellations, constituée d’un corpus de livres photographiques puisé dans l’impressionnante collection de l’artiste. Notre intention était de susciter, en examinant le rapport privilégié qu’entretient Clément avec le livre photographique, une réflexion sur ce type d’ouvrages et de contribuer à sa légitimation artistique. À l’époque, l’historienne de l’art et commissaire Zoë Tousignant nous avait rencontrés afin d’écrire, pour Ciel variable, un article sur notre projet1.

Le temps ayant fait son œuvre, Clément et Tousignant ont depuis noué une fructueuse relation. Après avoir assuré, en 2015, le commissariat de l’exposition collective Accumulations, laquelle associait le travail de ce photographe avec ceux de Michel Campeau et de Bertrand Carrière, Tousignant renouvelait récemment, à Occurrence, sa collaboration avec Clément. Ce dernier y présentait l’exposition Archipel, un survol rétrospectif de ses maquettes et livres photographiques réalisés depuis 1979, sous le commissariat de Tousignant2. J’ai eu le plaisir de nous réunir à nouveau pour que nous échangions, cette fois, à propos de leur projet3.

Dans l’espace d’exposition principal d’Occurrence, le public était invité à circuler parmi plusieurs tables sur lesquelles étaient posées différentes maquettes et publications que Clément a produites au fil de sa carrière. Si certains de ces objets étaient placés sous vitrine ou déployés de manière à ce qu’on puisse les regarder à quelque distance dans leur intégralité, la plupart restaient accessibles aux mains visiteuses afin d’en permettre la consultation. Une table après l’autre, et chaque livre un à un, telles les îles d’un archipel, un survol topographique de l’œuvre photographique de Clément était donné à voir, à explorer, à feuilleter. Bien qu’aucun parcours chronologique n’ait été explicitement proposé, il était possible de percevoir une trajectoire, une démarche, des maquettes les plus anciennes aux plus récentes publications…

[Suite de l’article et autres images dans les versions imprimée et numérique du magazine.
Disponible ici : Ciel variable 112 – LA COLLECTION REVISITÉE]

1 L’exposition Constellations a été présentée à VU, centre de production et de diffusion de la photographie (Québec) du 21 mars au 20 avril 2014. À ce sujet, voir Zoë Tousignant, « Déballer la bibliothèque de Serge Clément », Ciel variable, n° 98 (automne 2014), p. 46–53.
2 L’exposition Carrière, Campeau, Clément : Accumulations a été présentée à la galerie Simon Blais (Montréal) du 4 septembre au 10 octobre 2015. L’exposition Archipel a été présentée à Occurrence (Montréal) du 16 novembre au 21 décembre 2018.
3 Sauf indication contraire, toutes les citations qu’on trouve dans le présent texte sont extraites d’une entrevue réalisée avec Clément et Tousignant le vendredi 18 janvier 2019 à Montréal.

 
Acheter cet article