Althea Thauberger, Marat, Sade, Bohnice / Geneviève Chevalier, La révolution de Marat, Sade, Bohnice

Althea Thauberger, Marat Sade Bohnice, 2012. Production théâtrale et vidéo haute définition / theatrical production and high definition video, 47:12. Photographie de la production par / production photographs by Jan Faukner.

Althea Thauberger, Marat Sade Bohnice, 2012. Production théâtrale et vidéo haute définition / theatrical production and high definition video, 47:12. Photographie de la production par / production photographs by Jan Faukner.

Parade d’entrée en scène de la pièce The Persecution and Assassination of Jean-Paul Marat as Performed by the Inmates of the Asylum of Charenton under the Direction of the Marquis de Sade as Performed by the Prague-based Experimental Theatre Company Akanda for the Patients and Staff of the Bohnice Psychiatric Hospital, dont le titre annonce d’emblée la mécanique de l’œuvre : celle d’une pièce dans une pièce. L’artiste vancouvéroise Althea Thauberger signe ici le reenactment de la pièce maîtresse du dramaturge allemand Peter Weiss publiée en 1962 et présentée pour la première fois devant public en avril 1964, au Schiller Theater de Berlin, dans une mise en scène de Konrad Swinarski. Mais c’est surtout son adaptation par Peter Brook, alors directeur de la Royal Shakespeare Company, au théâtre puis au cinéma – et plus particulièrement la traduction du texte vers l’anglais par Geoffrey Skelton et son adaptation par Adrian Mitchell –, qui a contribué à populariser l’œuvre. Cette même traduction a inspiré Thauberger à réinterpréter la pièce à Prague, en République tchèque, en 2012.

[Suite de l’article dans les versions imprimée et numérique du magazine.]

Althea Thauberger, artiste installée à Vancouver, élabore depuis douze ans une œuvre qui joue avec la photographie, le film, la vidéo, la performance et avec le contexte d’évènements publics. Ses projets puisent dans les possibilités et la poétique du document social ainsi que dans la capacité de transformer qu’a l’imaginaire collectif en regard des structures contemporaines du pouvoir. Le travail de l’artiste a récemment été montré à l’occasion d’expositions individuelles et collectives organisées par The Power Plant (Toronto), Audain Gallery (Vancouver), Vanc (Vancouver), Institute of Contemporary Art Overgaden (Copenhague) et la Biennale de Liverpool (2012). Elle vient de terminer une tournée, avec son film Preuzmimo Benčič, dans plusieurs villes des Balkans.

Geneviève Chevalier est artiste, commissaire indépendante et stagiaire postdoctorale au sein du groupe de recherche et réflexion Collection et impératif évènementiel (CIE/CO), dirigé par Johanne Lamoureux. Elle a effectué une thèse de doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) sur l’approche du commissariat situé. Chargée de cours à l’UQAM, elle a occupé dans le passé le poste de co-conservatrice de la Galerie d’art Foreman de l’Université Bishop’s à Sherbrooke. Son travail en tant qu’artiste et commissaire a été présenté dans différents lieux au Québec, en Ontario ainsi qu’à l’étranger.

Acheter cet article