Jessica Eaton, Iterations (I) — Stephen Horne, Système ou poème ?

[Hiver 2019]


Par Stephen Horne

[Extrait]
Un grand nombre d’artistes montréalais proposent une réponse audacieuse à la dissolution des genres artistiques traditionnels dans ce qui est nettement un « monde postmédium ». Jessica Eaton est l’une d’entre eux, comme le montre son exposition la plus récente, Iterations (I), à la Galerie Ertaskiran. Dans cette présentation, nous faisons face à un long mur de ce qui au départ semble être une suite de belles peintures abstraites et sensuelles. Ces rectangles de taille moyenne intensément formels se caractérisent, toutefois, par une impression ambiguë d’origine systématique. Cette perception initiale est aussi renforcée par l’espace illusionniste dans lequel les cadres à l’intérieur de cadres reculent vers un point de fuite. On pourrait également décrire ces cadres visuellement comme des boîtes et cette possibilité est renforcée par ce qui semble être un horizon contre lequel le cadre/la boîte est posé. Dans ce sens, on pourrait dire qu’il existe dans cet espace fictif une boîte qui contient toutes les autres, le tout reposant sur une surface derrière laquelle se trouve un mur.

Une attention minutieuse portée à quelques images donne lieu à certaines considérations initiales. Ainsi, ces images particulières se composent de rectangles blottis les uns dans les autres qui diminuent vers un centre, ou un point de fuite potentiel. Ces bandes de couleur fonctionnent systématiquement pour différencier des aspects d’un plan plutôt que l’expressivité picturale que l’on pourrait trouver s’il s’agissait vraiment de peintures. Il y a donc une impression de distance et de détachement qui suggère un point de départ dérivant des processus prédéterminés si bien illustrés par certains des artistes conceptuels d’origine, comme Sol LeWitt. Ces inspirations viennent de l’extérieur des bases artistiques traditionnelles de la perception humaine et de l’artisanat…
Traduit par Marie-Josée Arcand et Frédéric Dupuy

[Suite de l’article et autres images dans les versions imprimée et numérique du magazine.
Disponible ici : Ciel variable 111 – L’ESPACE DE LA COULEUR]

Acheter cet article