Paul Graham : au présent – Alexis Desgagnés

De la série / from the series The Present, 2012, impressions jet d’encre / pigment prints, 142 x 189 cm chacune / each, permission de / courtesy of The Pace Gallery and Macgill Gallery

De la série / from the series The Present, 2012, impressions jet d’encre / pigment prints, 142 x 189 cm chacune / each, permission de / courtesy of The Pace Gallery and Macgill Gallery

La galerie new-yorkaise The Pace, un des temples de la photographie depuis le début des années 1980, accueillait ce printemps le travail récent du photographe anglais Paul Graham dans une de ses succursales du quartier Chelsea. The Present, dont le corpus est également l’objet d’une publication chez l’éditeur anglais MACK, constitue le troisième volet d’une trilogie photographique amorcée au tournant du siècle avec American Night (1998-2002) et l’ambitieuse série intitulée A Shimmer of Possibility (2004-2006). C’est par un remarquable effort de synthèse des préoccupations récentes de l’artiste que The Present clôt ce cycle.

Moins d’un an après la rétrospective de mi-carrière présentée par la galerie londonienne Whitechapel et simultanément à l’attribution du prestigieux Hasselblad Award 2012, l’exposition The Present témoigne de la maturité d’un artiste depuis longtemps incontournable. Actif dès le début des années 1980, Graham fait partie de cette génération de photographes anglais qui, à la manière des coloristes américains William Eggleston et Stephen Shore dans les années 1970, ont contribué à la légitimation artistique de la photographie couleur. En corollaire au regard corrosif que portent sur la société anglaise sous le règne de M. Thatcher ses contemporains Martin Parr et Richard Billingham, le travail plus conceptuel de Graham s’envisage plutôt, au fil de ses séries, comme une longue conversation avec les différentes traditions du médium photographique.

[Suite de l’article dans la version imprimée et numérique du magazine.]

Historien de l’art, Alexis Desgagnés vit et travaille à Québec, où il partage son temps entre l’écriture, le commissariat d’expositions et la pratique de la photographie. Auteur d’une thèse de doctorat portant sur la propagande visuelle révolutionnaire russe, ses recherches actuelles concernent principalement l’histoire de la photographie d’hier et d’aujourd’hui. Il est également coordonnateur des communications à VU, centre de diffusion et de production de la photographie.

Acheter cet article