Thomas Kneubühler, Under Currents – Pierre Dessureault, Courants

Nomadic Settlement #2, 2011, épreuve chromogénique / c-print, 75 x 102 cm

Nomadic Settlement #2, 2011, épreuve chromogénique / c-print, 75 x 102 cm

Under Currents de Thomas Kneubühler est un parcours à travers les grandes centrales hydroélectriques de la Baie James et le réseau complexe d’échanges entre le Nord et le Sud qu’instaure leur établissement. Ce qui frappe d’abord dans ce tout cohérent, c’est la rigueur de l’organisation des divers éléments dans une suite d’ensembles pour constituer un parcours balisé qui se construit petit à petit, par couches successives, dans lequel chacune des composantes soigneusement défi nie et délimitée ouvre de nouvelles perspectives et ajoute une couche de sens au discours pluriel mis en œuvre. Car le Nord ne se laisse pas facilement saisir et enfermer en quelques formules figées. Ainsi, depuis les années 1960, grâce aux études sur la nordicité du professeur Louis-Edmond Hamelin, on est passé « des notions d’arctique thermique, de boréal végétal, de whiteness, d’aires de chasse au concept d’une région polyfactorielle, site de cultures autochtones, d’hinterland économique et de tensions politiques. » Le parcours débute par une vue nocturne d’une centrale électrique brillant de tous ses feux présentée dans un caisson lumineux, image qui rappelle tant par son thème que par son rendu Electric Mountains, la série précédente de Kneubühler qui s’attachait aux tracés lumineux qui sillonnent les versants des pentes de ski. Dans les deux cas, le sujet est la nature porteuse des marques qu’y impriment les activités humaines. Dans le premier cas, les loisirs. Dans le deuxième, l’exploitation des ressources. La luminosité particulière qui se dégage de l’image vue en transparence plutôt qu’en lumière réfléchie ajoute à la séduction.

Portfolio publié avec un texte inédit de Pierre Dessureault.

[Suite de l’article dans la version imprimée et numérique du magazine.]

Né à Solothurn, en Suisse, Thomas Kneubühler vit au Canada depuis 2000. Il a obtenu en 2003 une maîtrise en arts plastiques de l’Université Concordia, à Montréal. Son travail se penche souvent sur des questions de société et sur la façon dont la technologie affecte nos vies. Ses œuvres ont été exposées à de nombreuses reprises en Europe et en Amérique du Nord, aussi bien dans des sites externes que dans des galeries et musées. Son projet Under Currents faisait partie de la Triennale de Québec en 2011, et il a été récompensé au Swiss Art Awards de Bâle en 2012. Thomas Kneubühler est représenté par la galerie Patrick Mikhail. www.thomaskneubuhler.com

Pierre Dessureault est historien de la photographie et commissaire indépendant. Il a organisé de nombreuses expositions et publié un grand nombre de catalogues et d’articles sur la photographie actuelle. Il a dirigé l’ouvrage Nordicité publié en 2010 aux Éditions J’ai VU et regroupant un ensemble de photographies d’artistes québécois, canadiens et d’Europe du Nord et d’essais de spécialistes de l’histoire de l’art et des sciences humaines.

Acheter cet article