Lorna Bauer | Jon Knowles. Jacinthe Lessard-L. – Charles Guilbert, Des images au néant (et vice versa)

Jacinthe Lessard-L., Les chambres étalées, 2014, 30 sculptures en silicone / 30 silicone sculptures, dimensions variées / various dimensions

Jacinthe Lessard-L., Les chambres étalées, 2014, 30 sculptures en silicone / 30 silicone sculptures, dimensions variées / various dimensions

Il est assez peu courant que l’association de deux expositions crée un dialogue qui devient une œuvre en soi. C’est ce qu’a réussi Dazibao en réunissant les productions de Jacinthe Lessard-L. et du duo formé de Lorna Bauer et Jon Knowles1. Leurs productions, bien que de tonalité et de facture distinctes, s’interpénètrent pour entraîner le spectateur dans une réflexion étonnante sur l’obscurité, notamment à travers l’établissement de liens entre la photographie et la sculpture. Le fait que chacune des œuvres de l’exposition creuse elle-même la question du double, de l’échange et de la réversibilité contribue sans doute à la cohérence du dialogue.

L’une des deux expositions est basée sur la rencontre de deux artistes. Lorna Bauer et Jon Knowles, qui ont chacun une production indépendante (elle en photo et en vidéo et lui en installation), signent ensemble un corpus de sept œuvres. Le partage de leurs intuitions donne naissance à un monde où sont réconciliées deux attitudes en apparence contraires : une mise à distance conceptuelle de l’image et une plongée dans le pouvoir poétique de celle-ci.

[Suite de l’article dans la version imprimée et numérique du magazine.]

1 Les expositions se sont tenues du 29 mai au 12 juillet 2014.

 
Lorna Bauer vit et travaille à Montréal. Plusieurs galeries ont déjà consacré des expositions individuelles à son travail, entre autres la Galerie Nicolas Robert, YYZ Artists’ Outlet, la galerie Les Territoires, The University of Toronto Art Centre et l’Art Gallery of Mississauga.

Jon Knowles vit et travaille à Montréal. Il a étudé au Nova Scotia College of Art and Design,à la Cooper Union (New York) et à l’Université Concordia. Ses dernières expositions individuelles comprennent Works with Photography (VOX, Centre de l’image contemporaine) ; I’m only in it for the Manet (G Gallery) ; Blood Oranges (Galerie Laroche/Joncas) et Mixed Misuse (Fonderie Darling).

Charles Guilbert est artiste, écrivain et critique (charlesguilbert.ca). Ses réalisations artistiques ont été présentées au Québec et à l’étranger, notamment au Musée d’art contemporain de Montréal, à la Manif d’art de Québec, au Casino Luxembourg et au Metropolitan Museum de Tokyo.

Acheter cet article