Milo Rau, Vérité et Justice : Le tribunal sur le Congo — Pierre Dessureault

[Été 2019]

Milo Rau, Le tribunal sur le Congo, 2017, documentaire / documentary, images tirées du film / film stills, 100 min.

Milo Rau, Le tribunal sur le Congo, 2017, documentaire / documentary, images tirées du film / film stills, 100 min.

Par Pierre Dessureault

« La vérité n’est peut-être
pas le but, mais elle est
peut-être la route1. »

[Extrait]
Le tribunal sur le Congo film documentaire de Milo Rau, une coproduction Allemagne/Suisse (2017) a été présenté dans le cadre de l’exposition L’imaginaire radical : le contrat social à l’affiche chez VOX du 13 septembre au 15 décembre 2018.

L’International Institute of Political Murder a été créé en 2007 par le metteur en scène, artiste et cinéaste suisse Milo Rau. Depuis, il a produit plus de cinquante pièces de théâtre, films, performances et installations vidéo prenant pour sujets des réalités sociales et politiques le plus souvent complexes et controversées. Il a ainsi pris de front, entre autres, l’exécution du dictateur roumain Ceausescu et de sa femme Elena, le génocide rwandais, le massacre d’Utøya perpétré par le Norvégien Anders Breivik, l’affaire du pédophile belge Dutroux, l’assassinat homophobe d’un jeune Belge, ou encore le procès, à Moscou, des Pussy Riot et le sort des migrants en Europe. Le travail de Rau repose sur une approche transdisciplinaire et collective procédant d’une recherche approfondie. Chacun de ses projets mobilise la participation et l’engagement des parties concernées dans une démarche ancrée dans le réel des situations et qui aboutit, au terme d’un parcours réflexif, à une réalité élucidée riche d’une multitude de points de vue à laquelle la représentation donne forme.

« Si je devais retenir un seul de tous mes projets de théâtre ou de cinéma, ce serait le “Tribunal sur le Congo”. Dans ce film, tous les intérêts, mais aussi tous les formats que j’expérimente depuis ces 15 dernières années, sont réunis. C’est un tribunal de théâtre où tout est réel : des mineurs aux rebelles, des ministres cyniques jusqu’à l’avocat de La Haye, tous les participants ne jouent rien d’autre que leur propre rôle. Le film montre aussi quelque chose qui ne peut pas être représenté dans un documentaire : un portrait de l’économie mondiale, une analyse très concrète de toutes les raisons et des origines qui ont mené à la guerre civile au Congo depuis plus de 20 ans. Et les acteurs qui ont intérêt à ce que rien ne change2. » Ce tribunal d’opinion sans valeur légale, mais à la portée symbolique considérable, sur le modèle du tribunal Russell-Sartre constitué en 1966 pour dénoncer l’intervention américaine au Vietnam, s’est tenu en mai et juin 2015 à Berlin et à Bukavu en République démocratique du Congo sous la présidence de Jean-Louis Gilissen, avocat à la Cour pénale internationale de La Haye. Y ont défilé, au cours de ses six jours d’audiences, soixante témoins et experts représentant toutes les parties concernées. Plus de mille personnes ont assisté à ces assises…

1 Chris Marker dans le commentaire de son documentaire Le joli Mai produit en 1962.
2 Note du réalisateur Milo Rau www.the-congo-tribunal.com/film.html#statement. L’intégralité des audiences du tribunal est disponible sur le site www.the-congotribunal.com/hearings.html.

 

[Suite de l’article et autres images dans les versions imprimée et numérique du magazine. En vente partout au Canada jusqu’au 13 septembre 2019 et sur notre boutique en ligne.]

Acheter ce numéro